Le volet mobilité bancaire de loi Macron, entré en vigueur début 2017, a rappelé aux Français que changer de banque n’était pas forcément insurmontable. Pour autant, se sont-ils emparés de cette opportunité ? Et quelles banques en ont le plus pâti ? Les réponses grâce à une récente étude du cabinet Arcane Research.

Mis en œuvre en février, le mandat de mobilité issu de la loi Macron a-t-il permis, comme espéré, de fluidifier le marché bancaire français ? Rien n’est moins sûr. Arcane Research a interrogé (1) plus de 8 000 clients bancaires. Sur ce total, 5% seulement (plus précisément 426 personnes) ont quitté leur banque principale pour une autre au cours des 12 mois précédant le sondage. Un chiffre qui reste extrêmement faible et montre bien que les freins, réels (crédit en cours, produits d’épargne intransférables, etc.) et psychologiques (attachement, fidélité, crainte du changement, etc.) restent puissants.

Par Vincent MIGNOT  –

 

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ici.