Une décennie après le début de la crise financière, les grands établissements américains n’ont jamais affiché autant de profits.
Dix ans après le début de la crise financière, les grandes banques américaines n’ont jamais affiché autant de profits. JPMorgan Chase, Wells Fargo, Morgan Stanley, Bank of America, Citigroup et Goldman Sachs ont ainsi cumulé, en 2016, près de 91 milliards de dollars (81,8 milliards d’euros) de bénéfices. Malgré les quelque 200 milliards de dollars d’amendes payés pour solder leurs responsabilités dans la dépression de 2008, malgré la nouvelle réglementation financière qui était censée leur couper les ailes, Wall Street s’en est finalement bien sortie.

le 5 juillet 2017

Pour accéder à l’article intégral, cliquez ici.